L’Union européenne a appelé mardi le Hamas et les autres groupes terroristes de Gaza à déposer les armes, prenant ainsi une position pro-Israël et soutenant le ‘droit légitime du pays à se défendre’.

Les 28 ministres des Affaires étrangères de l’UE ont publié une déclaration commune à la suite d’une réunion du Conseil Européen. Ils appellent le Hamas à mettre un terme aux attaques de roquettes et à un cessez-le-feu immédiat.

« L’UE appelle le Hamas à mettre un terme immédiat à ces actes et à renoncer à la violence. Tous les groupes terroristes de Gaza doivent déposer les armes », peut-on lire dans la déclaration.

La déclaration condamne aussi les tirs de roquette sur Israël depuis la bande de Gaza comme ‘criminels et injustifiables’, mais les ministres soulignent qu’Israël doit faire plus pour empêcher les pertes civiles.

« Tout en reconnaissant le droit légitime d’Israël de se défendre contre des attaques, l’UE insiste que l’opération militaire israélienne doit être proportionnée et dans le cadre des lois internationales humanitaires », déclarent les ministres.

La déclaration a été publiée alors que le nombre de morts israéliens et palestiniens a fortement augmenté, avec 30 morts de côté israélien depuis le début de l’opération, et plus de 600 du côté palestinien, dont de nombreux civils, selon les sources officielles palestiniennes à Gaza dirigé par le Hamas.

L’UE, qui est souvent très critique à l’égard de la politique d’Israël, a également critiqué « les appels du Hamas à la population civile de Gaza de se porter volontaire pour être des boucliers humains ».

Les ministres insistent sur leur « extrême préoccupation » au sujet de la situation, et réitèrent leur appel pour un cessez-le-feu immédiat.

L’UE préconise l’ouverture des points de passage afin de transférer l’aide humanitaire dans la bande de Gaza, et a insisté que la campagne actuelle était dirigée à « la nature intenable du statu quo » dans l’enclave côtière.

Plus tôt dans la journée, le Secrétaire Général des Nations unies Ban Ki-Moon a également condamné les tirs de roquette du Hamas et a appelé le groupe à cesser d’utiliser des lieux pour les civils à des fins militaires. Il a également appelé à un cessez-le-feu.

En réaction à la déclaration de l’UE, le ministre des Affaires étrangères Avidgor Liberman a dit que la déclaration prouvait « que le monde libre était uni avec Israël contre le terrorisme du Hamas, et qu’Israël avait totalement le droit de se défendre ».