L’Union européenne a salué mercredi l’accord de cessez-le-feu entre Israël et les Palestiniens à Gaza, appelant les deux parties à négocier maintenant un « accord complet et durable ».

« Il faut maintenant s’occuper de façon urgente de la situation humanitaire à Gaza, et nous appelons toutes les parties à respecter le cessez-le-feu », a indiqué dans un communiqué le service diplomatique de l’UE.

« Nous appelons les Israéliens et les Palestiniens à saisir cette opportunité pour négocier un accord complet et durable. Revenir à la situation d’avant le conflit n’est pas une option », a-t-il ajouté.

Selon l’UE, un tel accord devrait « répondre aux causes profondes du conflit et apporter un changement fondamental à la situation à Gaza ».

Elle demande la « fin du bouclage de Gaza » pour « améliorer les conditions socio-économiques », « l’exercice effectif de l’administration de la bande de Gaza » par « le gouvernement palestinien de consensus national, sous la direction du président (Mahmoud) Abbas », et « l’arrêt de toutes les menaces contre Israël » par le mouvement islamiste Hamas et des autres groupes.

« On ne peut aboutir à une paix durable que par la reprise du processus de paix, menant à une solution à deux Etats », a réaffirmé l’UE.