L’Union européenne a condamné mardi l’enlèvement la semaine dernière de trois jeunes israéliens en Cisjordanie et réclamé leur libération immédiate.

« Nous condamnons dans les termes les plus forts l’enlèvement de trois étudiants israéliens en Cisjordanie et appelons à leur libération immédiate et à leur retour sains et saufs dans leur famille », a affirmé la représentante de l’UE pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton dans un communiqué.

« Des tels actes ne peuvent que miner les efforts internationaux visant à favoriser la reprise des négociations de paix », a ajouté Mme Ashton.

« L’UE encourage la poursuite de la coopération étroite entre les services de sécurité israéliens et palestiniens pour assurer la libération rapide des personnes enlevées », a-t-elle précisé.

Trois adolescents israéliens, un de 19 ans et deux de 16 ans, dont l’un habitant l’implantation de Talmon, ont été enlevés jeudi près du Goush Etzion, un bloc de colonies situé entre les villes palestiniennes de Bethléem et Hébron, alors qu’ils faisaient de l’auto-stop pour se rendre à Jérusalem, selon les médias israéliens.

Pour tenter de les retrouver, l’armée israélienne a lancé son plus important déploiement en Cisjordanie depuis la fin de la deuxième Intifada en 2005.