L’Union européenne « considère toujours le Hamas comme une organisation terroriste », et envisage de faire appel de la décision de la Cour de justice de le retirer de sa liste noire, a indiqué mercredi la Commission européenne.

Ce retrait « est une décision légale et non une décision politique prise par les gouvernements de l’UE », qui « prendra en temps voulu les actions correctives appropriées, y compris un appel éventuel », a déclaré la Commission dans un communiqué.

« L’Union européenne considère toujours le Hamas comme une organisation terroriste », a souligné lors d’un point de presse Maja Kocijancic, porte-parole de la Commission en charge des Affaires étrangères.

« La décision légale est clairement fondée sur des questions de procédure et n’implique aucune évaluation par le Tribunal des raisons de fond de la désignation du Hamas comme organisation terroriste », a-t-elle insisté.

Elle a rappelé que le Tribunal avait ordonné le maintien temporaire du gel des avoirs du Hamas dans l’UE découlant de son inscription depuis 2011 sur la liste terroriste de l’UE. « Dans le cas d’un appel », que l’UE a deux mois pour interjeter, ces « mesures restrictives restent en place » jusqu’à la décision de la Cour, a-t-elle rappelé.

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a exigé mercredi que l’UE replace « immédiatement » le Hamas sur sa liste des organisations terroristes. Le Hamas s’est en revanche félicité de la décision.