La Commission européenne a débloqué mardi une aide de 252,5 millions d’euros pour soutenir les programmes d’éducation et de santé de l’Autorité palestinienne et favoriser l’accès aux services de base des réfugiés palestiniens dans les pays de la région, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

« L’Union européenne renouvelle son engagement envers les Palestiniens. Avec cette aide, l’UE soutient au quotidien les Palestiniens dans les domaines de l’éducation et de la santé, protégeant les familles les plus pauvres et assurant aux réfugiés palestiniens un accès aux services de base », a déclaré la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, citée dans ce communiqué.

« Ce sont des avancées tangibles visant à améliorer les vies des Palestiniens mais ce ne sera pas assez : les institutions palestiniennes doivent être plus démocratiques, plus fiables et plus transparentes », a ajouté Mme Mogherini.

Deux tiers de l’aide, soit 170,5 millions d’euros, seront affectés directement à l’Autorité palestinienne par l’intermédiaire du programme PEGASE. Principal instrument de soutien économique européen aux Palestiniens, ce programme vise notamment à soutenir les services publics dans la création d’un futur Etat palestinien, et fournit une aide aux ménages vivant dans des conditions de pauvreté extrême.

Les 82,5 millions d’euros restants consisteront en une contribution au budget de l’agence de l’ONU pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), a précisé la Commission, qui assure un accès aux services de base aux réfugiés à Gaza, en Cisjordanie, en Jordanie, en Syrie et au Liban.

Un second « paquet » d’aide aux Palestiniens sera annoncé plus tard dans l’année, a indiqué l’exécutif européen, sans en préciser le montant.