L’Union européenne fait face à « l’immense défi » de rassurer les juifs sur leur « avenir en Europe », a déclaré mercredi le vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans.

« Aujourd’hui, nous voyons que dans certains Etats membres, une majorité de la communauté juive n’est pas sûre d’avoir un avenir en Europe, (…) c’est un défi immense aux fondements même de l’intégration européenne », a déclaré Timmermans lors d’une conférence de presse.

En Europe, « il y a une place pour tout le monde, quelle que soit votre croyance, votre origine (…) que l’on soit juif, musulman, chrétien ou athée », a ajouté Timmermans.

« Nous devons utiliser l’éducation, tous les instruments dont la société dispose pour empêcher qu’une partie de notre société bascule dans l’extrémisme et l’intolérance », a plaidé Timmermans.

Il rendait compte d’une réunion de la Commission qui s’est penchée sur les leçons à tirer après les attaques contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo et un supermarché casher qui ont fait 17 morts à Paris.

Le président français François Hollande avait également réaffirmé que les juifs de France avaient toute leur place dans le pays, qui abrite la plus forte communauté juive d’Europe, après ces attentats.