L’UEFA a annoncé vendredi avoir sanctionné le Real Madrid d’un match de fermeture partielle du stade Santiago-Bernabeu après que certains de ses supporteurs ont été accusés de « comportements racistes » lors de la récente demi-finale aller de Ligue des champions contre le Bayern Munich.

Selon les médias espagnols, cette sanction est due au déploiement en tribune d’un drapeau comportant un symbole nazi à l’occasion de ce match, gagné 1-0 le 23 avril dernier par le Real, qui a par la suite remporté sa 10e C1.

« A la suite d’accusations de comportements racistes de la part de supporteurs du Real Madrid lors du match (…), la Commission de contrôle et de discipline a ordonné la fermeture partielle du Santiago-Bernabeu pour un match », a écrit l’UEFA dans un communiqué.

« Plus spécifiquement, les secteurs 120 et 122 du stade seront fermés pour le prochain match du club à domicile dans une compétition UEFA. Le Real Madrid sera contraint de déployer dans ces secteurs un drapeau avec les mots ‘Non au Racisme’. »

Cette saison, le football espagnol a été le théâtre de plusieurs incidents considérés comme étant à caractère raciste, notamment le jet d’une banane au joueur brésilien du FC Barcelone Dani Alves fin avril.

Ce geste avait provoqué une vague d’indignation mondiale et la réaction pleine d’humour du défenseur, mangeant un morceau du fruit avant de reprendre le jeu, a fait le tour de la planète.