A l’occasion de la sortie de son livre « Luis », Luis Fernandez est revenu sur son expérience en Israël dans Actualité Juive. Dans cet ouvrage autobiographique, Luis Fernandez revient sur sa carrière de footballeur et d’entraîneur.

Connu pour avoir joué pour le PSG pendant huit années après être passé par le centre de formation parisien, il en a été l’entraineur à deux reprises entre 1994 et 1996 et entre 2000 et 2003.

Dans son livre, Luis Fernandez évoque son expérience en Israël. Ce dernier a coaché le Bétar Jérusalem en 2005 et 2006 et a fait partie de la Fédération d’Israël de football en 2010 et 2011.

Si l’entraîneur souhaite faire de l’équipe de Jérusalem une équipe de renommée internationale, il démissionne en 2006 de son poste de coach après avoir reçu des pressions et des insultes des supporters.

L’entraineur revient en Israël en 2010 avec l’objectif de qualifier l’équipe nationale à l’Euro 2012. « Je n’ai pas atteint la mission qui m’était confiée : la qualification pour l’Euro 2012 qui était revenue à la Grèce et à la Croatie, » indique l’entraineur dans son livre.

Il a alors décidé de quitter ses fonctions. « J’étais devenu la cible de nombreuses attaques, comme celles qui s’étaient abattues sur moi lorsque j’étais entraîneur du Bétar Jérusalem », ajoute-t-il.

Cependant, l’entraineur reconnait avoir vécu une expérience intéressante sur les bancs israéliens et être « reparti déçu, amer » de cet échec mais se félicite d’avoir lancé des joueurs israéliens qui font aujourd’hui carrière à l’internationale.

Luis Fernandez dénonce le fait qu’on ait voulu le remplacer par un Israélien au lieu de lui donner le temps dont il avait besoin pour mettre à niveau l’équipe israélienne. Son successeur, Eli Gutman n’a pas fait mieux. Il n’a pas réussi à qualifier l’équipe israélienne au mondial de 2014 et à l’Euro 2016. Selon ses propos, l’équipe israélienne a aujourd’hui régressé.

Luiz Fernandez avoue cependant, à Actualité juive, qu’il n’exclurait pas un retour en Israël notamment auprès du Maccabi Netanya.