Le corps d’un des deux adolescents palestiniens tués lors d’une manifestation de la Journée de la Nakba, le 15 mai, sera exhumé et examiné par deux médecins de l’étranger afin de déterminer la cause du décès, selon le site d’informations Al Araby Al Jadeed.

L’autopsie a été approuvée par la famille de Nadeem Siam Nawara, 17 ans, en dépit de leurs objections religieuses initiales. Siam Nawara, le père de Nadeem, a expliqué que « l’enquête ne me ramènera pas mon fils, mais son exhumation exposera le gouvernement israélien et les empêchera de tuer plus d’enfants ».

Deux spécialistes, l’un des États-Unis et l’autre en provenance du Danemark, vont collaborer avec les médecins palestiniens pour l’enquête, qui sera complète le 11 juin, selon le rapport.

La famille Nawara indique qu’elle a découvert la balle qui a ôté la vie de leur fils dans son sac à dos quelques jours après l’incident, mais n’ont pas remis la preuve de crainte qu’elle ne soit altérée. Ils réclament une enquête conjointe israélo-palestinienne, négociée par les forces internationales, pour s’assurer que les résultats soient acceptés par toutes les parties.

La famille de l’autre victime, Mohammad Abou Daher, 16 ans, a refusé d’autoriser une autopsie sur le corps, mais rencontrera une commission d’enquête internationale