Le conseil des étudiants de l’université de Santa Cruz de Californie a voté une résolution appelant au boycott des compagnies impliquées dans les violations des droits de l’homme des Palestiniens en Cisjordanie.

La résolution non contraignante invite l’université à se désinvestir de sociétés telles que Lockheed Martin, Caterpillar, Hewlett Packard et General Electric qui profitent de violations présumées du droit international et des violations des droits de l’Homme des Palestiniens de la part du gouvernement israélien. La résolution a été adoptée le 28 mai.

Le Commission de Santa Cruz pour la justice en Palestine a amené la résolution à l’assemblée du syndicat des étudiants de Santa Cruz de l’université de Californie.

Un étudiant activiste s’est opposé à la mesure expliquant qu’il sentait que ce n’était pas un effort dirigé par des étudiants.

« La différence notable que j’ai vu, c’est que les personnes qui parlent contre la résolution sont, à une exception près, les étudiants actuels », a déclaré Jesse Barush au J. Weekly.

« De l’autre côté, il y avait un grand nombre d’[anciens] étudiants. Il s’agit d’une assemblée d’étudiants de premier cycle censée représenter des étudiants de premier cycle à Santa Cruz. Ce n’est pas un endroit pour quelqu’un qui a été diplômé il y a 40 ans ».

Le vote de 22 contre 14 est survenu des semaines après qu’une résolution similaire ait été écartée de justesse à l’université de Davis en Californie.