Suite à la pression de députés de droite et de syndicats étudiants, l’Université de Tel Aviv a annulé dimanche une conférence de Mohammed Kanaane, condamné pour terrorisme.

Kanaane devait s’exprimer lundi à l’occasion de la Journée de la Terre, qui commémore l’opposition arabe à la politique israélienne de construction.

L’annonce de la conférence a suscité des manifestations devant l’université dimanche, ainsi que de vives condamnations d’élus de droite.

« Au regard des craintes de trouble à l’ordre public et étant donné que la demande formelle de participation de Mohammed Kanaane n’a été soumise que récemment, sans avoir le temps d’être évaluée, l’université n’approuve pas sa participation à l’événement », peut-on lire dans un communiqué de l’université.

Le communiqué précise toutefois que les autres événements liés à la Journée de la Terre seront maintenus.

Kanaane, un Arabe israélien, a passé quatre ans et demi en prison pour ses liens avec le Hezbollah et pour avoir reçu de l’argent de cellules terroristes palestiniennes, destiné à la fabrication d’armes.

Dimanche, près de 300 manifestants, membres de la branche étudiante des partis Likoud, Yesh Atid et Habayit Hayehudi ainsi qu’au mouvement Im Tirzu, s’étaient rassemblés contre la venue de Kanaane.

L’événement au cours duquel Kanaane devait s’exprimer était organisé par les syndicats étudiants des partis Hadash et Balad.

Des députés de droite, et notamment les représentants du parti nationaliste Habayit Hayehudi à la Knesset, ont violemment condamné dimanche la venue de Kanaane sur le campus.