Le rappeur américain Lupe Fiasco a déclaré qu’il annulerait l’album sur lequel il travaille et ne produira plus de nouvelle musique après avoir été accusé d’antisémitisme pour sa référence aux « sales patrons juifs » dans son nouveau tube de rap freestyle.

Dans la chanson intitulée « N.E.R.D. », ont peut l’entendre rapper : « Les artistes se font voler leurs publications/ Par des sales patrons juifs qui pensent faire de l’aumône »

La Ligue Anti-Diffamation (ADL) a condamné les paroles de cette chanson la semaine dernière.

Jonathan Greenblat, directeur de la Ligue Anti-Diffamation a déclaré dans un communiqué : « Les paroles de la chanson à propos des artistes qui se font ‘voler’ par ‘des sales patron juifs’ sont insultantes. Ces paroles renforcent le mythe antisémite selon lesquels les juifs contrôlent l’industrie de la musique. Ce stéréotype a été exploité ces dernières années par des propagandistes connus. Il est irresponsable pour un artiste de perpétuer le stéréotype haineux antisémite du ‘juif cupide’ « .

Fiasco a passé des heures sur Twitter la nuit dernière à débattre avec ses fans de la teneur antisémite de sa chanson.

Il a finalement annoncé dans un tweet ce matin : « J’ai compris, Dieu. Hé, fans de Lupe, c’était sympa et j’espère que vous vous êtes bien amusé. Je ne ferais officiellement plus de musique. L’album est annulé. »