Macron recevra Saad Hariri samedi
Rechercher

Macron recevra Saad Hariri samedi

Après la démission du Premier ministre, La France a joué les médiateurs et invité à Paris Hariri et sa famille "pour quelques jours" ; une invitation acceptée avec l'accord du parrain saoudien

Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre libanais Saad Hariri durant une conférence de presse au palais de l'Elysée, le 1er septembre 2017.(Crédit : AFP/Ludovic MARIN)
Le président français Emmanuel Macron et le Premier ministre libanais Saad Hariri durant une conférence de presse au palais de l'Elysée, le 1er septembre 2017.(Crédit : AFP/Ludovic MARIN)

Le président français Emmanuel Macron recevra samedi à 12h20 (11h20 GMT) le Premier ministre libanais démissionnaire Saad Hariri au palais de l’Elysée, ont annoncé vendredi ses services.

M. Hariri, qui s’apprêtait vendredi à quitter Ryad où il est retenu contre son gré selon Beyrouth, sera rejoint par sa famille à 12h30 (11h30 GMT) pour un déjeuner, précise la présidence dans un communiqué.

La France, ancienne puissance mandataire du Liban, a joué les médiateurs et le président Macron a invité à Paris M. Hariri et sa famille « pour quelques jours », pour sortir de l’impasse née de sa démission surprise annoncée le 4 novembre à Ryad. Une invitation acceptée par M. Hariri avec l’accord du parrain saoudien.

Dans une déclaration télévisée depuis Ryad, M. Hariri avait annoncé sa démission en invoquant la « mainmise » du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah soutenu par l’Iran sur la vie politique au Liban et des craintes pour sa vie, au moment où Ryad fulminait contre les ingérences prêtées au rival iranien dans la région.

Des spéculations et des informations ont ensuite circulé sur une interdiction de M. Hariri de quitter le royaume saoudien après avoir été « contraint » à la démission.

Le président libanais Michel Aoun a dit qu’il le considérait « en captivité » à Ryad avant le rejet de ces accusations par l’Arabie saoudite.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...