Le 1er mai 1945, dans le bunker d’Adolf Hitler enterré sous Berlin, Magda Goebbels empoisonne ses six enfants. Avant de se donner elle-même la mort, elle confie par écrit à son fils, combattant dans la Luftwaffe : « Le monde qui va venir après le Führer et le national-socialisme ne vaut plus la peine qu’on y vive ».

Voici, le point de départ d’Antoine Vitkine, qui signe un documentaire passionnant intitulé ‘Magda Goebbels, la première dame du IIIe Reich’ à visionner en replay pendant encore quelques jours sur le site de France TV.

« Comment Magda Goebbels est-elle devenue cette fanatique-là ? » Elle, qui dans sa jeunesse eut pour premier amour, Victor Arlosoroff, le poète du sionisme, et qui participa aux débats du groupe Tiwath Zion sur l’avenir de la Palestine mandataire.

« Au fil d’une enquête historique mêlant témoignages des proches et interviews de spécialistes, explique France TV, et s’appuyant sur des images d’archives, le documentariste Antoine Vitkine pénètre dans l’intimité de celle qui fut la véritable première dame du IIIe Reich ».