Magen David Adom (MDA), le service d’urgence national d’Israël, a mis au point une application sur laquelle l’organisation fonde l’espoir d’un changement fondamental de la façon dont les premiers intervenants communiquent avec les civils dans les situations d’urgence.

L’application, appelée My MDA, peut instantanément fournir aux répartiteurs et aux équipes d’ambulance l’emplacement exact de l’utilisateur, des informations médicales et des photos ou un flux vidéo en direct des lieux où se produit l’incident.

« Nous voulons économiser autant de temps que possible. Je gagne du temps si je n’ai pas besoin de demander où vous êtes parce que je vous vois », a déclaré Ido Rosenblat, le directeur des systèmes d’information du Magen Daviv Adom. « Je perds 20 secondes ici, 40 secondes là. Pour quelqu’un qui est en arrêt cardiaque, ce sont des secondes très importantes. »

L’application My MDA a été présentée lors du Gala annuel de l’organisation à New York, le 12 décembre. L’application est actuellement utilisée par environ 30 000 Israéliens et a été mise en ligne pour la première fois en octobre.

Lorsqu’une situation d’urgence se présente, un blessé ou une personne malade ou un témoin peut utiliser l’application pour contacter rapidement les répartiteurs de Magen David Adom. Les utilisateurs de l’application « pré-chargent » les informations personnelles qu’ils souhaitent partager avec les secouristes, notamment leurs antécédents médicaux, leurs sensibilités aux médicaments et autres produits, leurs bilans sanguins les plus récents et s’ils ont des troubles de l’audition ou de la parole.

My MDA donne aux utilisateurs une ligne directe aux répartiteurs d'urgence du Magen David Adom. (Crédit : Autorisation)

My MDA donne aux utilisateurs une ligne directe aux répartiteurs d’urgence du Magen David Adom. (Crédit : Autorisation)

Les répartiteurs peuvent rapidement voir la localisation de l’interlocuteur via le GPS du téléphone ou en triangulant la position du téléphone. Ils obtiennent les informations des utilisateurs et peuvent recevoir des photos ou un flux vidéo en direct de la scène, et peuvent décider quelle ambulance ou quel secouriste envoyer sur les lieux et à quel hôpital ils doivent se rendre.

« Dans tous les centres d’urgence du monde, tous les répartiteurs sont aveugles. Ils peuvent parler et ils peuvent entendre, mais ils ne voient pas, a précisé Rosenblat. C’est la première fois dans le monde que les répartiteurs peuvent voir la scène avant l’arrivée de l’ambulance. »

Les répartiteurs sont également des secouristes formés, de sorte qu’ils peuvent conseiller tout le monde sur la scène sur la façon de faire face à la situation, et peuvent commencer à se coordonner avec les hôpitaux les plus proches pour qu’ils puissent recevoir les patients qui nécessitent un traitement immédiat.

Les victimes d’accidents sont souvent sous un stress extrême et ne peuvent pas répondre à toutes les questions nécessaires, de sorte que le fait que l’information et l’image soient rapidement disponibles est crucial, a déclaré Rosenblat. Les randonneurs ou les touristes peuvent ne pas savoir exactement où ils sont, par exemple.

Les personnes sur le site de l’urgence peuvent également utiliser l’application pour voir l’ambulance approcher.

« Un civil qui appelle une ambulance, nous voulons qu’il sache combien de temps il reste jusqu’à ce que l’ambulance arrive jusqu’à lui, a déclaré Eli Bin, directeur général de Magen David Adom. Cela permet au civil de se calmer. Il voit que l’ambulance poursuit son chemin vers lui, cela lui prendra une minute, il voit s’il y a du trafic ou non. »

L’équipe de Magen Daviv Adom a repris le concept des applications de transport et a intégré Waze pour voir s’il y a des accidents sur le chemin de l’ambulance.

L’application My MDA est gratuite et disponible en six langues, hébreu, arabe, anglais, russe, français et amharique. Si quelqu’un ne peut pas parler, il peut utiliser une fonctionnalité de chat pour communiquer avec les répartiteurs, l’application utilise Google translate pour traduire automatiquement l’échange entre l’utilisateur et le répartiteur.

Les utilisateurs peuvent également enregistrer des informations pour les membres de la famille dans l’application, tels que les grands-parents âgés, et appeler les services d’urgence pour eux.

My MDA stocke les informations médicales des utilisateurs et traduit automatiquement les messages entre les répartiteurs et les civils sur les lieux d'une situation d'urgence. (Crédit : Autorisation)

My MDA stocke les informations médicales des utilisateurs et traduit automatiquement les messages entre les répartiteurs et les civils sur les lieux d’une situation d’urgence. (Crédit : Autorisation)

Amir Elichai, fondateur et PDG de Reporty, une application d’intervention d’urgence soutenue par l’ancien Premier ministre Ehud Barak, a travaillé avec Magen David Adom au cours des deux dernières années. Sa société se tourne vers le marché américain, où le système fracturé et inefficace du 911 entrainerait des milliers de décès chaque année, selon une estimation.

« Le monde se tourne vers des applications et ce genre de communication, a déclaré Elichai. Les gens commencent à croire en l’application comme un moyen de communiquer avec les premiers intervenants. »

L’application a déjà été utilisée avec succès, a souligné Rosenblat, racontant un accident dans la ville de Majdal Shams, sur le plateau du Golan. Un homme de 50 ans s’était coupé trois doigts et a envoyé une photo de sa main via l’application. Les répartiteurs ont coordonné le traitement avec les équipes envoyées sur le site et l’hôpital Ziv à Safed, qui étaient prêtes avant l’arrivée du patient, et les doigts de l’homme ont été rattachés avec succès.

« Nous voulons que tout le monde attende le patient et que le patient n’attende personne », a déclaré Rosenblat.

L’ancien maire de la ville de New York, Michael Bloomberg, était présent au gala annuel de l’organisation, et a mis en vedette d’autres évolutions du Magen David Adom, comme la banque de sang qui est en construction à Ramle.