Le journaliste Arabe israélien qui a été arrêté le weekend dernier après un voyage au Liban, et placé jeudi en résidence surveillée, a publiquement démenti les accusations qui lui sont portées, affirmant n’avoir eu aucun contact avec des agents étrangers durant son séjour.

Majd Kayyal était détenu samedi. On lui a refusé tout contact avec sa famille ou un avocat à la suite de sa visite  au Liban où il se rendait pour une conférence.

« Il n’y a eu absolument aucun contact avec des agents étrangers, » a annoncé Kayyal à la presse à sa sortie de détention jeudi après-midi. » Je suis actuellement sous résidence surveillée alors qu’il n’y a aucune raison, cela ne rime à rien. Je me suis rendu à un évènement public, mes activités étaient transparentes. Depuis le premier jour j’ai dit où je me trouvais. Je l’ai également écrit sur ma page Facebook. Il n’y a rien eu de secret ou de relatif à la sécurité, rien qui aurait pu être une menace pour quiconque.’’

Kayyal dénonce sa détention et affirme qu’elle est la preuve de « l’état d’esprit étriqué du corps de défense israélien, qui suspecte quiconque désirant établir des liens intellectuels avec le monde Arabe. »