Le gigantesque Seder de Pessah qui se tient chaque année à Katmandou aura bien lieu malgré la grève du ministère des Affaires étrangères, affirme le centre Loubavitch local.

Le rabbin Chezky Lifshitz, émissaire Loubavitch au Népal, a affirmé mardi au site Internet Chabad.org que jusqu’à preuve du contraire, des Sedarim auraient bien lieu à Katmandou et dans l’ensemble du Népal.

Le Seder à Katmandou est devenu une tradition pour les routards israéliens en visite dans le pays et réunit près de 1 500 personnes chaque année, selon Chabad.org. Il existe également un Seder de taille plus modeste pour les voyageurs anglophones d’Europe et des Etats-Unis.

En raison de la grève au ministère, les Loubavitch ne pourront recevoir la cargaison de marchandises, comprenant de la matzah, du vin et d’autres produits casher, actuellement retenue dans un port indien, car le ministère gère la réception et la livraison des conteneurs.

« Nous étudions diverses options », confie Lifshitz. « Nous réfléchissons à préparer la matzah. Je suis certain que le Seder aura lieu. »

« De nombreuses fois, nous avons eu des problèmes pour organiser les Sedarim. Mais au final, nous avons toujours réussi, donc nous ne sommes pas inquiets. »

La grève générale décrétée dimanche dernier par les employés du ministère des Affaires étrangères a contraint Israël à fermer 103 ambassades, consulats et missions diplomatiques dans le monde.

La grève, à durée indéterminée, intervient après deux semaines de sanctions et sept mois de médiation.

Les salariés du ministère des Affaires étrangères se plaignent, entre autre, des baisses de salaire, du faible niveau des pensions et de la mauvaise compensation financière pour les conjointes de diplomates basés à l’étranger. Cela fait plus d’un an qu’ils tentent d’améliorer leurs conditions salariales.