Plusieurs centaines de personnes, des expatriés palestiniens et des habitants de Sarajevo, ont manifesté vendredi dans la capitale de Bosnie pour protester contre l’offensive israélienne à Gaza qui depuis onze jours à coûté la vie à 271 Palestiniens.

Les manifestants ont marché dans les rues du centre-ville dans le silence, rompu parfois par un cri « Allah Akbar ! ». En tête du cortège, ils portaient des pancartes dénonçant « le génocide à Gaza » ou montrant des photos d’enfants palestiniens blessés ou tués.

D’autres, qui marchaient derrière, portaient un grand drapeau palestinien long d’une quinzaine de mètres.

« Nous sommes venus ici exprimer notre soutien au peuple palestinien dans la bande de Gaza et pour tenter de convaincre les monde et les État-Unis d’ouvrir les yeux », a déclaré à l’AFP un manifestant bosnien, Dino Kapo.

« On doit enfin arrêter les sionistes et dire ça suffit à cette violence qui est exercée par un petit État d’Israël et dire que ça suffit de tuer les enfants à Gaza », a-t-il ajouté.

Les manifestants se sont arrêtés notamment devant un monument dédié au pape Jean Paul II, perçu en Bosnie comme une personnalité ayant œuvré pour la paix dans le monde.

Ils ont achevé leur marche devant un monument érigé à la mémoire des enfants bosniens tués à Sarajevo pendant la guerre intercommunautaire de Bosnie (1992-95).

« Sarajevo avait été assiégée pendant quatre ans. Le siège de Gaza, depuis huit ans, est pire que celui de Sarajevo. Les Sarajéviens doivent lever leur voix pour dire que ça suffit », a déclaré Mohamed Hamed, président d’une association de la diaspora palestinienne en Bosnie.

La Bosnie compte 3,8 millions d’habitants, dont environ 40 % de musulmans, 31 % de Serbes, chrétiens orthodoxes, et 10 % de Croates, catholiques.

Sarajevo est une ville majoritairement musulmane.