Deux cent cinquante personnes ont été placées en garde à vue dimanche soir à l’issue des incidents lors de la manifestation anti-Hollande à Paris, a indiqué une source policière.

Celles-ci ont été placées en garde à vue, a précisé cette source, pour « participation à un attroupement armé, maintien d’un attroupement après ordre de dispersion, violences à l’encontre des policiers, dégradations volontaires ».

Au total, 262 personnes avaient été interpellées, selon un bilan définitif de la préfecture de police. Dix-neuf policiers ont été blessés, lors des affrontements avec des manifestants, mais aucun n’a été hospitalisé.

La manifestation avait rassemblé entre 17.000 personnes (police) et 160.000 (organisateurs).

Le collectif « Jour de colère », rassemblement hétéroclite d’intégristes catholiques, d’opposants au mariage homosexuel, de partisans de Dieudonné, de patrons en colère, de familles, a défilé contre « l’action gouvernementale » et pour demander la destitution du président de la République, jugé « incapable » et « impopulaire ».