Une semaine après la marche de centaines de milliers de manifestants ultra-orthodoxes à Jérusalem, un rassemblement similaire est prévu dimanche à New York.

L’événement, en solidarité aux protestations contre la loi de conscription universelle débattue cette semaine à la Knesset, est initié par l’organisation Agudath Israel of America, dont fait notamment partie la secte extrémiste Satmar.

« Quiconque se sent blessé par cette loi sait qu’il doit participer à cette marche », a averti le rabbin Aaron Teitelbaum, chef de Satmar.

L’événement doit avoir lieu au sud de Manhattan, près de Wall Street, et commencera à 14 heures par une prière.

La manifestation de la semaine dernière a attiré près de 300 000 personnes à Jérusalem selon la police (les organisateurs parlent d’un nombre beaucoup plus élevé).

Elle a été conçue comme une marche et une prière de rue en protestation à un projet de loi, sanctionnant pénalement les ultra-orthodoxes réfractaires à la conscription.

Ce texte est violemment critiqué par la communauté haredi qui a longtemps bénéficié d’exemptions militaires pour motifs religieux. Mais en 2012, la Cour suprême d’Israël a jugé ces exemptions anticonstitutionnelles.

Le projet de loi, qui vise à étendre le service militaire ou civil aux ultra-orthodoxes, devrait prendre effet au 1er juillet 2017, s’il passe une deuxième et une troisième lectures à la Knesset.

Il permettra aux étudiants des yeshivas ultra-orthodoxes d’ajourner leur conscription jusqu’à 26 ans, avec des incitations à s’engager plus tôt.

Plus de la moitié des jeunes en âge d’être conscrits pourront en être exemptés pendant la première année.

Toutefois, le texte prévoit des sanctions pénales contre ceux qui tenteraient se soustraire entièrement à la conscription.

Avec Mitch Ginsburg