La Fédération anglaise de football a ouvert une enquête contre l’attaquant italien de Liverpool, Mario Balotelli. Ce dernier a posté une image sur Instagram que beaucoup considèrent comme étant raciste et antisémite.

Balotelli a publié sur le site une image du personnage de Nitendo Super Mario. On pouvait lire sur l’image que le personnage, « saute comme un Noir et attrape des pièces comme un Juif ».

Balotelli, qui est surnommé ‘Super Mario’, considère qu’il est « malchanceux » et a plus tard retiré l’image de son compte Instagram.

Le reste du texte énonçait : « Ne soyez pas raciste. Soyez comme Mario. C’est un plombier italien, créé par des Japonais, qui parle anglais et ressemble à un Mexicain ».

Les critiques de certains internautes ont poussé la Fédération anglaise à réagir.

Un porte-parole de la Fédération anglaise précise que l’organisme peut réagir lorsqu’il est persuadé qu’« un individu a eu un comportement qui perturbe le jeu avec des commentaires qui incluent une référence à l’origine ethnique et/ou à la couleur et/ou à la race », explique The Guardian.

Balotelli rejette les accusations d’antisémitisme et souligne que sa mère est juive.

Mario Balotelli a été élevé par une mère adoptive juive depuis l’âge de trois ans. Il est né à Palerme, sous le nom de Mario Barwuah, de parents ghanéens.

L’une des moments les plus émouvants et mémorables de l’Euro 2012 fut lorsque Mario Balotelli a étreint sa mère, Silvia Balotelli, présente dans les gradins après la victoire de l’Italie contre l’Allemagne. Cette victoire de l’équipe italienne lui a permis d’accéder à la finale (qu’elle perdit 0-4 contre l’Espagne).

Balotelli étreint sa mère après la victoire de l'Italie contre l'Allemagne en demi-finale de l'euro 2012 (Crédit : Twitter)

Balotelli étreint sa mère après la victoire de l’Italie contre l’Allemagne en demi-finale de l’euro 2012 (Crédit : Twitter)

Les Balotelli auraient de la famille en Israël et leur fille a étudié au centre interdisciplinaire d’Herzliya.

Une origine juive

L’origine juive du joueur a été révélée il y a deux ans.

Avant le début de l’Euro 2012, qui s’est déroulé en Pologne et en Ukraine, les joueurs de l’équipe italienne ont visité Auschwitz. Balotelli aurait été le joueur le plus affecté et ému par cette visite.

Action de Balotelli contre l'Angleterre durant l'Euro 2012 (Crédit : CC-BY-SA-Илья Хохлов/Wikipmedia Commons)

Action de Balotelli contre l’Angleterre durant l’Euro 2012 (Crédit : CC-BY-SA-Илья Хохлов/Wikipmedia Commons)

Selon Radio Netherlands, Balotelli se serait assis sur les rails au camp de la mort, le regard dans le vide. « Peu de temps après, il a raconté à ses coéquipiers que sa mère adoptive avait une boîte remplie de lettres qu’elle gardait sous son lit. Il ne l’avait jamais dit à personne ».

Le joueur est l’un des quatre enfants de Thomas et Rose Barwuah. Ces immigrants du Ghana sont chrétiens. Enfant, il souffrait d’une santé fragile et d’une maladie grave. Il a dû être plusieurs fois opéré des intestins et sa santé fragile était un poids financier que sa famille pauvre n’arrivait pas à supporter.

Lorsque la famille a déménagé à Milan, ils ont demandé de l’aide à l’Etat. Les autorités ont suggéré aux parents de placer Mario en famille d’accueil, selon Radio Netherlands qui s’est basée sur le récit de la famille.

« Et c’est ainsi que Mario a rencontré les Balotelli » – Francesco et Silvia – « une famille blanche qui vivait dans une villa dans un village non loin de Milan. Au début, il habitait avec les Balotelli pendant la semaine. Il rentrait chez sa famille le weekend. Mais peu de temps après, les choses ont changé. Mario a commencé a traité ses parents (biologiques) avec indifférence. Il a fini par prendre le nom de famille de sa famille de la semaine ».

Lorsqu’il est devenu un célèbre footballeur, ses parents biologiques ont tenté de revenir dans sa vie, mais Balotelli les a rejetés en les qualifiant de « chasseurs de gloire ».

Malgré sa santé fragile et sa situation familiale complexe, Balotelli s’est révélé être un prodige du football. Il est devenu le plus jeune joueur italien à jouer en 3è division à l’âge de 15 ans. Il a ensuite fait ses preuves à l’Inter de Milan avant de signer avec Manchester City.

Balotelli décrit la victoire contre l’Allemagne comme « la meilleure soirée de sa vie jusqu’à maintenant ».

Il a dédié tous ses buts à sa mère, qui avait fait le voyage pour le voir jouer. Balotelli raconte qu’ « à la fin du match, quand je suis allé voir ma mère, c’était le meilleur moment. Je lui ai dit que ces buts étaient pour elle. J’ai attendu longtemps pour vivre ce moment, surtout que ma mère est âgée et ne peut pas faire de longs trajets, je me devais de la rendre heureuse car elle avait fait tout ce chemin jusqu’ici ».