Mark Zuckerberg, le patron et fondateur de Facebook, a été le plus important philanthrope aux Etats-Unis en 2013 grâce à un don de près d’un milliard de dollars fait à une association à but non lucratif dans la Silicon Valley.

Mark Zuckerberg et sa femme Priscilla Chan arrivent en tête du classement annuel des plus gros donateurs aux Etats-Unis en 2013, établi par le journal The Chronicle of Philanthropy lundi. Agés d’à peine 30 ans, ce sont les plus jeunes à avoir jamais occupé la tête de cette liste.

Ils ont effectué un don sous forme de plusieurs millions d’actions du réseau social Facebook, valorisées actuellement à hauteur de 992 millions de dollars, à une association californienne qui oeuvre dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Le couple avait occupé l’an dernier la deuxième place du classement, derrière le milliardaire et investisseur américain Warren Buffett, qui avait donné plus de 3 milliards de dollars.

Les époux Zuckerberg avaient donné en 2012 près de 500 millions de dollars à la même fondation. Sur deux ans celle-ci a ainsi reçu au total 36 millions d’actions Facebook, valorisées à 1,5 milliard de dollars.

Deuxième du classement des plus grands philanthropes, l’entrepreneur texan George Mitchell, qui a fait fortune notamment dans l’exploitation d’hydrocarbures, a légué à sa mort en juillet dernier 750 millions de dollars à la fondation gérée par sa famille. L’un des principaux objectifs de cette association est de trouver des solutions pour limiter les effets sur l’environnement de la fracturation hydraulique, technique qui a fait la fortune de M. Mitchell.

Le cofondateur de Nike, Phil Knight, et sa femme Penelope sont troisièmes du classement avec un don de 500 millions de dollars pour la recherche contre le cancer à l’Oregon Health & Science University Foundation. Ce don est cependant soumis à une condition : l’association doit lever une somme identique dans les deux ans qui viennent, sous peine de perdre le demi-milliard de dollars promis par Phil Knight.

Le bimensuel The Chronicle of Philanthropy note par ailleurs que la meilleure santé de l’économie a fait grimper les dons de manière importante: en 2013 ses 50 plus grands philanthropes ont ainsi donné 7,7 milliards de dollars, soit 4% de plus qu’en 2012.

Le chiffre des dons effectués par des personnes vivantes (qui n’incluent donc pas les legs comme celui de M. Mitchell, effectués après leur mort) est plus marquant encore, représentant un montant de 6,2 milliards de dollars presque égal à la somme de ces dons pour les deux années précédentes combinées.

L’ancien maire de New York Michael Bloomberg est quatrième du classement avec 452 millions de dollars de dons.

La plupart des dons ont été faits au profit d’universités, d’hôpitaux ou de laboratoires de recherche.