L’exposition itinérante annuelle sur les Juifs marocains s’est terminée.

La Caravane de l’Héritage judéo-marocain est arrivée à Casablanca la semaine dernière, après être passée à Fès et Ifrane. C’était la quatrième édition de l’exposition cette année, selon le quotidien Ya Biladi.

Le spectacle itinérant comprenait des films, de la littérature et des artefacts juifs exposés dans les trois villes, du 24 au 26 février, afin d’informer la population marocaine non juive sur les coutumes de la communauté.

Cette année, l’accent a été mis sur le musée juif de Casablanca, connu pour être la seule institution de ce genre dans le monde arabe.

La Caravane était composée de plusieurs véhicules, opérés par un groupe d’activistes de l’association culturelle juive de Mimouna.

Elle a terminé son parcours de 480 kilomètres au musée juif de Casablanca qui a rouvert l’année dernière après d’importantes rénovations.

L’exposition était organisée par le centre de Mimouna, en partenariat avec l’université Al Akhawayn d’Ifrane, près de Fès.

Les organisateurs offraient également des cours gratuits de cuisine juive offerts sur plusieurs étapes routières.

Serge Bardougo, le secrétaire général de la Communauté juive marocaine, a déclaré lors d’un discours au musée que « la diaspora juive marocaine garde ses liens indissolubles avec son pays d’origine. »

Quelque 250 000 Juifs marocains ont immigré en Israël après sa création en 1948. La communauté juive marocaine compte près de        3 000 individus, selon le Congrès juif européen.