La Première ministre britannique Theresa May a expliqué lundi à Netanyahu que l’accord sur le nucléaire iranien était essentiel pour la sécurité régionale, et que son gouvernement était fermement engagé envers cette convention historique signée en 2015.

Un porte-parole de Downing Street a annoncé dans un communiqué que May avait souligné l’importance de cet accord qui « a neutralisé la possibilité de l’acquisition d’armes nucléaires par les Iraniens sur une période de plus d’une décennie. »

« La Première ministre a précisé que le Royaume-Uni reste fermement investi dans cet accord, et que nous pensons qu’il présente une importance vitale pour la sécurité régionale », pouvait-on lire dans le communiqué, ajoutant que May a également mis l’accent sur le fait qu’il était important que la convention soit « minutieusement contrôlée et appliquée de manière appropriée et que les parties s’en tiennent à leurs engagements. »

Les deux dirigeants sont tombés d’accord sur le fait que « la communauté internationale doit continuer à travailler de concert contre les activités de déstabilisation régionale de l’Iran. »