C’est une cartouche de gros calibre, retrouvé sur les lieux du hold-up d’une bijouterie, qui a permis aux enquêteurs de remonter jusqu’à Mohamed Merah.

Selon Europe 1 qui a révélé l’information, Merah et ses comparses avait dévalisé une bijouterie le lendemain de l’assassinat des militaires français.

Le butin d’un montant de 200 000 euros avait été revendu pour 10 000 euros. Une partie de cette somme avait ensuite été retrouvée dans un coffre appartenant au terroriste.

Mohamed Merah, un Franco-Algérien de 23 ans, avait froidement assassiné trois enfants et un enseignant juifs ainsi que trois militaires en mars 2012, avant d’être tué par la police dans l’assaut de l’appartement où il s’était retranché à Toulouse.

Il avait déclaré dans des enregistrements filmés que ses crimes faisaient partie du Djihad – la guerre sainte.