Le parti de gauche Meretz a lancé dimanche une campagne de recrutement de membres afin de monter les échelons du classement en prévision des futures élections.

Dans un message publié sur la page Facebook officielle du parti, sa dirigeante, la députée Zahava Gal-On a déclaré qu’un plus grand nombre d’adhésions garantirait à la faction davantage de représentants à la Knesset.

Le parti détient actuellement 6 sièges à la Knesset. Les sondages montrent un soutien grandissant pour Meretz, et lui prédisent 8 à 12 sièges lors d’hypothétiques élections.

Néanmoins, un sondage réalisé par le Times of Israel en janvier montre, au contraire, que Meretz n’obtiendrait pas plus de sièges.

« Ce n’est pas par hasard que Meretz a doublé son influence dans les municipalités locales » lors des élections municipales d’octobre, a écrit Gal-On.

« Ce n’est pas par hasard que notre popularité augmente dans les sondages. Le public en a assez des partis politiques qui poussent comme des champignons après la pluie juste avant les élections et qui déçoivent très vite leurs partisans. Il n’y a pas d’alternative à l’actuelle idéologie. »

La dirigeante de Meretz a continué en critiquant le gouvernement actuel et accusé les dirigeants d’Israël de promouvoir des lois anti-démocratiques et de saboter le processus de paix avec les Palestiniens.

« Maintenant, alors que l’établissement rabbinique se met en place, que les colonies continuent d’être une priorité nationale, et maintenant que l’inégalité atteint de nouveaux sommets, que les droits des travailleurs sont piétinés et que les salaires de la classe moyenne baissent – c’est le bon moment pour plus de « Meretz », » a-t-elle déclaré, en utilisant un habile jeu de mots. « Meretz » est aussi le mot hébreu pour « vigueur. »

La campagne a été lancée lors d’un rassemblement du parti à Tel Aviv, dimanche matin.