Lors d’une visite surprise, samedi, en Turquie, le dirigeant du Hamas Khaled Meshaal a salué les dirigeants du pays et a déclaré qu’il espérait « libérer la Palestine et Jérusalem » avec eux.

Lors d’un discours devant les responsables et partisans du parti au pouvoir en Turquie, l’AKP, Meshaal a félicité le peuple turc « pour avoir [le Premier ministre Ahmet] Davutoglu et le président Recep Tayyip Erdogan » comme chefs d’Etat, ajoutant qu’ « une Turquie forte signifie une Palestine forte… Inch Allah, Dieu est avec nous et avec vous sur le chemin de la victoire. »

« Inch Allah, nous allons libérer la Palestine et Jérusalem à nouveau à l’avenir », a déclaré Meshaal.

Le dirigeant du Hamas a été présenté à la foule rassemblée dans la province conservatrice de Konya en Anatolie centrale pour cet événement annuel par Davutoglu lui-même. Son discours a été fréquemment interrompu par des partisans criant «A bas Israël ! » et « Dieu est grand ! ».

« Une Turquie démocratique, stable et développée est une source d’énergie pour tous les musulmans, a poursuivi Meshaal qui a lancé : « Je salue tous les gens courageux qui revendiquent Jérusalem… Notre drapeau est le symbole de tous les opprimés dans le monde. »

Meshaal se manifeste souvent lors des manifestations du parti au pouvoir. Il avait également assisté à un congrès de l’AKP en 2012, lorsque le président Erdogan était Premier ministre. Le dirigeant du Hamas devait rencontrer le président turc plus tard dans la journée de samedi.

Davutoglu, dans son discours de samedi, a déclaré que le drapeau rouge de la Turquie, orné d’un croissant et d’une étoile représentait un « symbole des innocents dans le monde ».

« Dieu est témoin… nous allons faire de ce drapeau rouge un symbole des innocents. Ce drapeau rouge voisine côte à côte avec les drapeaux de la Palestine, de la Syrie libre et de plein d’autres drapeaux partout dans le monde qui représentent les innocents », a-t-il lancé au congrès.

La Turquie et le Hamas se sont rapprochés à mesure que les liens d’Israël avec Ankara se sont détériorés. Le Parti AKP a eu des liens étroits avec le Hamas depuis sa création en 2001, sous la direction de Davutoglu et Erdogan. Les deux sont connus pour leurs fréquentes sorties violentes contre Israël au cours des dernières années.