Quelques heures après qu’une jeune fille de 18 ans a été poignardée à mort dans son appartement à Tel Aviv jeudi, sa sœur jumelle et le petit ami de cette dernière ont avoué le meurtre.

La sœur avait d’abord déclaré à la police que sa jumelle avait reçu un appel téléphonique et qu’elle est sortie de l’appartement pour y répondre et qu’à ce moment là, elle a été attaquée avec un couteau et gravement blessée par un agresseur qui s’est ensuite enfui.

Cependant, la police a trouvé rapidement des contradictions dans le récit de la sœur. Aucun appel entrant n’a été retrouvé sur le téléphone de la victime au moment du meurtre et des traces de sang ont été retrouvées à l’intérieur de l’appartement, indiquant qu’il y aurait eu une tentative de nettoyer la potentielle scène du crime. La police a plus tard retrouvé le couteau dans l’appartement.

La sœur et son petit ami ont été rapidement arrêtés puis ont avoué le crime au cours de la garde à vue. La police croit que la victime a été assassinée par le petit ami tandis que sa sœur l’a aidé et l’a aidé à nettoyer la scène du crime.

Elle a ensuite appelé les services d’urgence qui sont arrivés à son appartement, situé dans la rue Simtat Neta, près de Givatayim. Elle a également envoyé des textos à ses amis en disant que sa sœur avait été attaquée. Lorsque les ambulanciers sont arrivés, il était trop tard pour sauver la jeune femme et ils ont prononcé sa mort sur les lieux.

Une amie de la victime a indiqué que les deux sœurs s’étaient disputées la dernière semaine et avaient cessé de se parler. « Elle ne m’a pas dit pourquoi elles se disputaient », a-t-elle déclaré au site Ynet.