L’acteur et militant pour la paix Michael Douglas a été nommé deuxième récipiendaire du prix Genesis, une récompense d’un million de dollars qui rend hommage aux grandes contributions à la culture juive à travers le monde.

Douglas recevra personnellement son prix à Jérusalem le 18 juin, des mains du Premier ministre Benjamin Netanyahu et du président de l’Agence juive Natan Sharansky.

Le Prix Genesis est une initiative du Bureau du Premier ministre et de l’Agence juive, en coordination avec le Genesis Philanthropy Group, un groupe d’hommes d’affaires russes engagés à renforcer l’identité juive au sein des Juifs de Russie et de la diaspora en général.

Le prix Genesis a été attribué l’an dernier à l’ancien maire de New York Michael Bloomberg, lui-même un milliardaire, ce qui a hérissé certains milieux juifs en raison de la vie résolument laïque de Bloomberg.

Bloomberg n’est « pas plus juif que le flic de la rue qui mange un bagel pour le déjeuner et a capté un peu de yiddish… Quelles sont ces valeurs juives que nous admirons si vaguement ?», avait écrit Jane Eisner, rédactrice en chef du Jewish Daily Forward, à l’annonce de ce choix.

Bloomberg a utilisé le million de dollars qui lui a été décerné lors d’une somptueuse cérémonie à Jérusalem en présence du comédien Jay Leno, pour créer une bourse appelée Genesis Generation Challenge, accordée aux jeunes désireux de faire un travail humanitaire enraciné dans les valeurs juives.

Le comité de sélection du prix de cette année comprend Sharansky, le lauréat du prix Nobel de la paix Elie Wiesel, le président de la Knesset Yuli Edelstein et le Grand Rabbin du Royaume-Uni (émérite) Lord Jonathan Sacks.

Douglas, plusieurs fois Oscarisé au cours de sa longue carrière cinématographique, est aussi un Messager de la paix des Nations unies et a beaucoup œuvré pour le contrôle des armes à feu, les droits de l’homme et la non-prolifération nucléaire. Mais son choix pourrait également éveiller quelques critiques ; il est marié à la non-Juive Catherine Zeta-Jones et ses propres enfants ne sont pas juifs, selon la Halakha [loi juive].

Dans un communiqué de presse diffusé jeudi, Douglas déclare : « Je partage ce prix avec ma famille, qui m’a encouragé dans mon exploration de la foi juive. J’espère que ces enseignements et valeurs feront partie de l’héritage du monde que je laisse à mes enfants et à ceux qui suivront. »

Douglas et Zeta-Jones ont visité Israël l’été dernier avec leur famille à l’occasion de la bar-mitsva de leur fils, Dylan.

Ils ont séjourné dans la suite présidentielle de l’hôtel King David et se sont rendus dans la Vieille Ville de Jérusalem. Les médias avaient déclaré à l’époque que Zeta-Jones envisageait de se convertir au judaïsme.

Douglas envisage de faire don de son prix à des projets encourageant la diversité à Jérusalem.