Miss Israël : la famille de la candidate irakienne forcée de fuir le pays après le selfie
Rechercher

Miss Israël : la famille de la candidate irakienne forcée de fuir le pays après le selfie

La photo, prise en bikini avec Adar Gandelsman, a débouché sur des menaces de mort contre les proches de Sarah Idan à Bagdad

Miss Israel Adar Gandelsman, à gauche, et Miss Irak  Sarah Idan, partagent un moment de complicité lors du concours de Miss univers 2017
Miss Israel Adar Gandelsman, à gauche, et Miss Irak Sarah Idan, partagent un moment de complicité lors du concours de Miss univers 2017

Les proches de la candidate irakienne au concours de beauté Miss Universe Pageant ont été contraints de fuir le pays du Moyen-Orient suite à des photos prises avec la candidate israélienne en bikini, a annoncé mercredi Miss Israël sur la chaîne Hadashot.

« Ces deux choses ensemble ont semé le désordre pour elle à la maison où les gens ont proféré des menaces contre elle et sa famille en affirmant que si elle ne rentrait pas chez elle et n’enlevait pas les photos, on lui retirerait son titre (Miss Iraq), qu’on la tuerait », a déclaré Adar Gandelsman à la télévision israélienne.

« De peur, ils ont quitté l’Irak au moins jusqu’à ce que la situation se calme », ​​a ajouté la candidate israélienne au concours Miss Univers, se référant à la famille de Miss Irak, Sarah Idan, qui est maintenant aux Etats-Unis.

Gandelsman, qui a dit avoir été en contact avec Idan depuis la fin du concours, a ajouté que son amie ne regrette pas la décision de publier les photos.

« Elle l’a fait pour que les gens puissent comprendre qu’il est possible de vivre ensemble », a-t-elle poursuivi.

Le mois dernier, Idan a défendu sa décision de poser avec Gandelsman suite aux critiques qu’elle a suscitées dans son pays, affirmant que c’était une expression d’un désir de paix et non une manifestation de soutien au gouvernement d’Israël.

« Je tiens à souligner que l’objectif de la photo n’était que d’exprimer l’espoir et le désir de paix entre les deux pays », a écrit Miss Iraq (en arabe) dans un post Instagram.

Elle a ajouté que la photo des deux candidates de Miss Universe, qu’elle n’a pas retirée de son compte Instagram, « ne souligne pas un soutien au gouvernement d’Israël et ne signifie pas que je suis d’accord ou que j’accepte ses politiques dans la patrie arabe. »

With Miss Iraq, Practicing bringing world peace 😉

Posted by Adar Gandelsman on Tuesday, 14 November 2017

Idan a ensuite présenté ses excuses « à tous ceux qui considèrent [la photo] comme préjudiciable à la cause palestinienne ».

Idan a expliqué que Gandelsman a eu l’idée de la photo, disant qu’elle espérait qu’il y aurait la paix entre Juifs et Musulmans et qu’aucune des deux parties n’aurait à envoyer leurs enfants à l’armée.

Certains sur les réseaux sociaux arabes se sont offusqués de la décision de l’Irakienne d’accepter d’être photographiée avec une Israélienne, et les commentaires sur son post Instagram étaient remplis d’insultes contre elle pour avoir ostensiblement blessé la cause palestinienne.

Gandelsman et Idan ont publié les photos du selfie sur leurs pages Instagram respectives lors de leur participation au concours Miss Universe International Beauty Pageant, et ont fait preuve d’une inhabituelle coexistence dans un Moyen-Orient divisé.

L’Irak et Israël n’ont pas de relations diplomatiques et les deux pays sont considérés comme des ennemis.

« Apprenez à la connaître, c’est Miss Irak et elle est incroyable », s’était extasié Gandelsman dans son post Instagram. « Entraînez-vous à apporter la paix dans le monde », avait-elle écrit sur Facebook.

« La paix et l’amour de Miss Irak et de Miss Israël », écrivait Idan dans son post instagram, suivis d’emojis en forme de cœur.

Dov Lieber a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...