Le ministre libanais du Tourisme, Michel Pharaon, vient d’annoncer le lancement d’une enquête à l’encontre de Miss Liban, Sally Rjeij.

La procédure viserait à déterminer si la reine de beauté libanaise a volontairement ou non posé pour une photo en compagnie de Miss Israël, rapporte le journal libanais Libnanews.

Sally Rjeijj, suite au buzz déclenché par la publication du selfie, avait accusé, sur son compte Facebook, Doron Matalon de l’avoir « prise au dépourvu » lors du cliché.

Malgré ces dénégations, la toile libanaise s’est enflammée et beaucoup demandent la destitution de la Miss.

Si, pour certains, le fait qu’il puisse y avoir des échanges amicaux entre Israéliens et Libanais en dehors de tout contexte politique, ne choque pas, d’autres commentaires accusent les Israéliens d’avoir été à la manoeuvre dans cette affaire.

La candidate israélienne a répondu dimanche à cette polémique, affirmant que cela l’a rendait « triste ».

« Cela ne me surprend pas mais cela me rend triste quand même. Dommage que tu ne puisses pas mettre les hostilités de côté », a-t-elle écrit en anglais et en hébreu sur son compte Facebook.

Le Liban et Israël, qui a retiré en 2000 ses troupes du pays du Cèdre, sont encore techniquement en guerre.