Contrairement à ce qu’annonce l’Autorité de la population et de l’immigration dimanche, c’est le prénom Mohammed, et non Yossef, qui aurait dû être placé en tête de la liste des prénoms les plus populaires l’année dernière.

Dans la déclaration, publiée pour la nouvelle année juive, l’Autorité affirme que les prénoms les plus utilisés pour les garçons sont Yossef, Daniel, Uri, Itai, Omer, Adam, Noam, Ariel, Eitan, David – tout en mettant de côté le fait que plusieurs prénoms arabes sont statistiquement plus populaires que ceux présentés dans la liste.

Il n’est indiqué nulle part que cette liste n’inclut pas les prénoms arabes. Haaretz indique qu’en plus du prénom Mohammed, on a aussi oublié de mentionner le prénom Ahmed, qui aurait dû se trouver à la neuvième place.

La liste de l’Autorité pour les prénoms féminins comprenait les prénoms arabes Leanne et Myriam, même si ces deux prénoms sont souvent utilisés pour nommer des nouveau-nés juifs.

Un porte-parole de l’Autorité de la population et de l’immigration a affirmé à Haaretz que cette liste reflétait l’intérêt des médias pour les prénoms hébreux populaires et a indiqué que l’Autorité n’avait aucunement l’intention de fausser les résultats.

Selon l’Autorité, 176 230 bébés sont nés cette année en Israël –
90 646 garçons et 85 584 filles, et la population israélienne s’élève à
8 904 373 avec plus de 6 millions de Juifs.

Toujours d’après leur chiffre depuis Rosh Hashana de l’an dernier,
75 848 Israéliens se sont mariés et 23 419 ont divorcé,.

Marissa Newman a contribué à cet article