C’est une Kathleen Kennedy émerveillée par « l’énergie israélienne » qui a évoqué le souvenir de son père le sénateur Robert Kennedy, frère de John Fitzgerald Kennedy, grand ami d’Israël qui avait couvert la guerre d’Indépendance israélienne en tant que journaliste.

Mais le 5 juin 1968, deux mois après le meurtre de Martin Luther King et 5 ans après la mort de son grand frère, le président Kennedy, son père est également assassiné, par Sirhan Sihran, un terroriste arabe né à Jérusalem en 1944, dans ce qui était alors la Transjordanie.

Condamné à perpétuité, il est actuellement incarcéré à la prison d’Etat de Pleasant Valley.

Sur la Première chaîne israélienne, elle en a rappelé les raisons : « en 1968, il s’est battu pour que 50 avions de combat, des F-4 Phantom soient vendus à Israël, et il est mort à cause de cela ».

Elle a également rappelé que son oncle, pas encore président à l’époque s’était rendu en Israël en 1939 et avait appelé à la création de deux Etats.