Mont du Temple : Des Jordaniens pour l’installation des caméras de surveillance
Rechercher

Mont du Temple : Des Jordaniens pour l’installation des caméras de surveillance

Les responsables du ministère des Affaires islamiques devraient inspecter l'aspect technique de l'installation des caméras

Les forces de l'ordre israéliennes près du dôme du Rocher sur le mont du Temple, le 5 novembre 2014. (Crédit : Ahmad Gharabli /AFP)
Les forces de l'ordre israéliennes près du dôme du Rocher sur le mont du Temple, le 5 novembre 2014. (Crédit : Ahmad Gharabli /AFP)

Une délégation jordanienne est arrivée à Jérusalem de Amman jeudi pour mener des tests préliminaires avant l’installation des caméras de surveillance sur le mont du Temple.

Les responsables du ministère des Habous et des Affaires islamiques devraient inspecter les aspects techniques et d’ingénierie de l’installation des équipements de vidéosurveillance sur le site, qui est saint pour les Juifs et les Musulmans, pour aborder la question des emplacements des caméras de surveillance avec le Waqf islamique de Jérusalem.

Israël et la Jordanie ont convenu le mois dernier de l’installation des caméras sur le mont du Temple pour surveiller les activités des visiteurs juifs et musulmans sur le lieu saint dans le but de calmer les tensions qui ont contribué à l’escalade récente des attaques palestiniennes menées contre des civils et les soldats israéliens.

L’enceinte de 37 acres dans la Vieille Ville de Jérusalem, est un lieu sensible et son sort est une question centrale au cœur du conflit israélo-palestinien.

Il est le site le plus sacré dans le judaïsme et a été l’endroit où les deux temples bibliques se trouvaient. Les Musulmans croient que c’est l’endroit où le prophète Mahomet est monté au ciel. C’est le troisième site saint de l’islam et abrite la mosquée Al-Aqsa et le Dôme du Rocher surmonté de son dôme en or.

S’adressant à la presse jordanienne, le ministre des Affaires islamiques, Hayel Dahoud, a souligné que les caméras ne seraient pas installées dans la mosquée Al-Aqsa ou le Dôme du Rocher eux-mêmes.

Il a réitéré une déclaration faite plus tôt ce mois-ci par le roi Abdallah II de Jordanie, qui a apaisé les préoccupations palestiniennes en affirmant : « pour être très clair, il n’y aura pas de caméras à l’intérieur de la mosquée ».

Le centre de commande pour les caméras sur le mont du Temple devrait être contrôlé à partir d’Amman, mais les images de vidéosurveillance devraient être diffusées sur Internet en permanence.

Selon le ministre, le projet serait entièrement sous le commandement de son autorité et vise principalement à protéger la mosquée Al-Aqsa.

Comme le traité de paix de 1994 entre Israël et la Jordanie le stipule, Amman est le gardien des lieux saints musulmans sur le mont du Temple.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...