La plus vieille survivante de la Shoah au monde, dont l’histoire a fait l’objet d’un documentaire nominé aux Oscars, est morte à Londres à l’âge de 110 ans, a annoncé dimanche sa famille.

Alice Herz-Sommer, juive originaire de Prague, avait passé deux années pendant la deuxième guerre mondiale dans le camp de concentration de Terezin, en Tchécoslovaquie, où elle distrayait ses codétenus en jouant du piano.

Selon son petit-fils Ariel Sommer, « Alice Sommer est morte paisiblement ce matin avec sa famille à son côté ».

« Elle nous aimait, riait avec nous et chérissait la musique avec nous. Elle était une source d’inspiration et notre monde va se trouver considérablement appauvrie sans elle à notre côté », a ajouté Ariel Sommer.

La vie d’Alice Herz-Sommer, qui était une amie de l’écrivain existentialiste Franz Kafka, est le sujet du film intitulé « The Lady In Number 6: Music Saved My Life ».

Ce court-métrage de 38 minutes dans laquelle l’héroïne raconte sa vie et affirme l’importance de la musique et du rire pour mener une vie heureuse a été nominé dimanche pour l’Oscar du meilleur documentaire.

Environ 140 000 Juifs ont été déportés dans le camp de Terezin et 33 430 d’entre eux y ont trouvé la mort.