Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé vendredi la stratégie annoncée par le président américain Donald Trump à l’égard de l’Iran, la qualifiant de « rhétorique agressive et menaçante », et soulignant que l’accord avec Téhéran sur le nucléaire restait intact.

Le ministère a estimé dans un communiqué que la décision de M. Trump de refuser de « certifier » l’accord de 2015 sur le nucléaire iranien « n’allait pas avoir d’impact direct sur la mise en oeuvre » du texte, mais était « un élément du débat intérieur » aux Etats-Unis.

Il a « souligné qu’il était inacceptable d’utiliser une rhétorique agressive et menaçante » et que « utiliser de telles méthodes pour résoudre des problèmes qui touchent aux intérêts sécuritaires fondamentaux d’autres pays ne peut qu’échouer ».

Moscou dit réagir « avec tristesse » à la décision de M. Trump de ne pas certifier l’accord de 2015, mais dit s’attendre à ce qu’il soit néanmoins honoré.

L’accord « a déjà contribué à renforcer la paix et la sécurité internationales », assure le communiqué de Moscou.

« L’Iran tient fidèlement ses engagements ».

« Nous voulons espérer que le Congrès (américain) ne prendra aucune action qui entraînerait de facto une rupture de l’accord », a ajouté le ministre adjoint des Affaires étrangères Sergei Ryabkov à l’agence Interfax.