De nombreux pays européens autorisent la personnalisation des plaques d’immatriculation. En Autriche, des néos-nazis se sont engouffrés dans cette brèche pour afficher publiquement leurs sympathies racistes.

Les nombres 18 et 88, symbolisant respectivement la première et la huitième lettre de l’alphabet, raccourci de AH et de HH. Autrement dit, Adolphe Hitler et Heil Hitler.

Les initiales NSDAP (Parti national socialiste des travailleurs allemands), SS, HJ Jeunesses hitlériennes) ou encore NS (National socialisme) sont parmi les plus fréquentes sur les voitures autrichiennes mais aussi allemandes, rapporte Haaretz.

Le ministre des Transports autrichien, Alois Stöger, a indiqué vouloir interdire ces pratiques.

« L’extrême-droite développe de nouveaux codes. Le pouvoir législatif doit surveiller ces tendances », a déclaré le porte-parole du ministère Andrea Heigl.