LOS ANGELES — Les fédérations juives d’Amérique du nord ont appelé Israël à renoncer à ses démarches « clivantes et nuisibles » visant à geler un accord passé sur la prière égalitaire au mur Occidental et sur le soutien apporté par l’Etat juif à un projet de loi qui offrirait le monopole aux autorités orthodoxes concernant les conversions au judaïsme.

Le conseil d’administration de l’organisation JFNA, qui représente les philanthropes communautaires juifs des Etats-Unis et du Canada, a adopté cette résolution lundi matin au deuxième jour de l’Assemblée générale annuelle de l’organisation.

Cette déclaration tranchante, qui a averti qu’ignorer les préoccupations des mouvements juifs non-orthodoxes pourrait « saper la vision sioniste et le rôle sacré tenu par l’état d’Israël en tant que foyer national du peuple juif dans son entier », est une démarche inhabituelle dans cette organisation-cadre, dont les activités se concentrent sur la collecte de fonds et qui cherche a établir le consensus entre les communautés juives américaine et israélienne.

Elle est également survenue quelques heures avant un discours prononcé à l’Assemblée générale par le président israélien Reuven Rivlin, et vingt-quatre heures avant une allocution par satellite qui sera faite par le Premier ministre Benjamin Netanyahu devant les 3 000 leaders bénévoles et professionnels.

Dans un contexte de pressions exercées par ses partenaires de coalition ultra-orthodoxes, le gouvernement israélien a suspendu au mois de juin l’accord qui prévoyait d’élargir et de moderniser la zone de prière mixte qui se trouve à l’angle sud du mur Occidental, une convention qui avait été établie en 2016. Le gouvernement avait négocié l’accord avec les mouvements réformé et conservateur ainsi qu’avec le groupe des Femmes du mur et l’Agence juive pour Israël.

La loi sur la conversion rendrait nulle la reconnaissance de ces dernières en Israël si elles ont eu lieu sous les auspices des mouvements réformé et conservateur, ainsi qu’un jugement de la Cour suprême qui reconnaissait les conversions effectuées sous la supervision de tribunaux rabbiniques privés.

« Nous recommandons vivement aux chefs d’Israël de prendre pleinement en considération la force de notre sentiment sur ce sujet, et son effet préjudiciable à l’unité juive et aux relations entre les communautés juives du monde », a dit la résolution de l’organisation qui fait suite à une résolution similaire adoptée au début de l’année par l’Agence juive pour Israël.

Jerry Silverman, directeur-général de l’organisation JFNA, a évoqué la colère des Juifs non-orthodoxes aux Etats-Unis et parmi les leaders de la JFNA face au monopole orthodoxe en Israël.

« Israël peut-il vraiment être l’état-nation du peuple juif lorsqu’il n’y a aucune reconnaissance officielle des mouvements non-orthodoxes en Israël ? », s’est-il interrogé dans un discours prononcé dimanche soir, salué par de forts applaudissements.