L’employé belge, qui se trouvait dans un état désespéré depuis la fusillade du Musée juif de Bruxelles le 24 mai, est décédé vendredi, portant à quatre le nombre de morts, a indiqué le parquet fédéral.

Le jeune employé de 25 ans, Alexandre Strens, qui officiait à la réception du musée, est décédé à l’hôpital où il était en état de mort cérébrale.

Une bénévole française de 66 ans et un couple de touristes israéliens d’une cinquantaine d’années avaient été tués sur le coup par le tueur solitaire.

Alexandre Strens avait été embauché en 2013 par le musée, lieu de mémoire des cultures juives, où il était chargé de la communication.

Le tueur présumé, le Franco-algérien Mehdi Nemmouche, a été arrêté le 30 mai à la gare routière de Marseille Saint-Charles, dans un autocar en provenance d’Amsterdam via Bruxelles. Placé en détention provisoire, il refuse d’être transféré vers la Belgique pour y être jugé.

Dans ses bagages avaient été retrouvés un revolver et une kalachnikov avec de nombreuses munitions, armes similaires à celles de la tuerie.