Pour la 5e année, le Festival du film français en ligne va présenter aux internautes du monde entier une sélection de dix longs-métrages récents, français ou belges, des premiers ou deuxièmes films, ainsi que dix court-métrages, a annoncé mardi Ubifrance.

L’organisme chargé de la promotion du cinéma français à l’étranger mettra en ligne ces films, sous-titrés en 13 langues, du 16 janvier au 16 février, disponibles sur la plateforme myfrenchfestival.com et 25 plate-formes partenaires, selon les territoires, dont iTunes dans plus de 90 pays, a précisé l’organisme.

Le jury du festival sera présidé cette année par le réalisateur Michel Gondry (« Eternal sunshine of the spotless mind », « L’écume des jours »…) et compte également le Belge Joachim Lafosse (« A perdre la raison »), l’Israélien Nadav Lapid (« L’institutrice ») et le Mauritanien Abderrahmane Sissako (« Timbuktu »).

Né dans une famille d’artistes, Nadav Lapid a suivi des études d’histoire et de philosophie. Il a travaillé comme journaliste sportif avant d’entreprendre sa carrière cinématographique.

Après avoir tourné trois courts-métrages au cours de ses études à l’école de cinéma Sam Spiegel, il est sélectionné en 2008 à la résidence de la Cinéfondation du Festival de Cannes : il écrit le scénario de son premier long métrage Le Policier, au cours de ce séjour.

Celui qui a rédigé de 4 à 7 ans, une centaine de poèmes, a participé au Festival de Cannes pour son second film, « l’Institutrice » dans la catégorie « séances spéciales ».

Plusieurs prix seront décernés, dont un après un vote des internautes.

Les long-métrages sont gratuits sur certains territoires (Amérique latine, Chine, Inde, Pologne, Russie, Turquie) et payants via des achats par pack (pour 9,99 euros) ou à l’unité (1,99 euro). L’édition de janvier 2014 avait attiré des internautes de 205 pays et quelque 4 millions de visionnages sur le mois du festival.

La sélection des long-métrages en compétition comprend « Hippocrate » de Thomas Lilti — succès commercial et critique de la rentrée en France –, « Comment j’ai détesté les maths » d’Olivier Peyon, « Eastern boys » de Robin Campillo, le film belge « L’étrange couleur des larmes de ton corps » de Hélène Cattet et Mona Achache, « Tirez la langue mademoiselle » d’Axelle Ropert, « Tristesse club » de Vincent Mariette, « Une place sur terre » de Fabienne Godet, « Respire » de Mélanie Laurent et « Vandal » d’Helier Cisterne.