Le ministre des Finances, Yair Lapid, et le ministre de l’Economie, Naftali Benett, sont certes collègues, mais leur aversion mutuelle grandissante s’avère de plus en plus manifeste.

Naftali Bennett, qui le parti orthodoxe-nationaliste HaBayit HaYehudi, a critiqué le fonctionnement interne du parti centriste Yesh Atid, et visant en particulier son président Yair Lapid, lors d’une manifestation à Petah Tikva, le jeudi 23 janvier.

« HaBayit HaYehudi est un parti hétéroclite comportant de nombreuses opinions – et non une dictature comme Yesh Atid ou Yisrael Beitenou [d’Avigdor Lieberman], » peut-on entendre lors d’un enregistrement issu de la maifestation.

L’enregistrement a été divulgué à Galei Tzahal, la radio de l’armée israélienne. « Il n’est pas un secret que ces partis n’ont pas d’élections primaires … Lapid est un dictateur, » a-t-il ajouté.

Selon les termes du parti Yesh Atid, il n’y a pas d’élections primaires pour établir sa liste de la Knesset. Les élections primaires, pour déterminer la présidence du parti – actuellement détenu par Yair Lapid – ne seront pas tenues avant 2020.

Le parti HaBayit HaYehudi n’est pas entièrement démocratique non plus – sa liste étant une liste conjointe de deux partis, l’une desquelles est déterminée par un comité de sélection.

Les partis de Yair Lapid et Naftali Bennett avaient noué un partenariat après les élections de janvier dernier 2013 et négocié ensemble pour entrer dans la coalition de Benjamin Netanyahu.

Les deux partis s’affrontent de plus en plus, et plus récemment, sur un projet de loi controversé qui s’étendrait aux allocations destinées aux enfants de couples homosexuels masculins.

Les allocations ont jusqu’à présent été réservées aux mères. Le projet de loi, qui est finalement passé après sa première lecture, a été refusé par HaBayit HaYehudi en décembre 2013.

Naftali Bennett a également dénoncé le soutien de Yair Lapid, la semaine dernière, au renvoi des Grands Rabbins David Lau et Yitzhak Yosef. Les deux rabbins ont statué que les femmes orthodoxes ne devraient pas servir dans l’armée israélienne. Naftali Bennett a qualifié les déclarations de Yair Lapid d’irrespectueuses.

Cette mésentente entre les deux partis s’ajoute à la difficile relation entre Yair Lapid et Benjamin Netanyahu. En effet, les deux hommes débattent sur l’identité du prochain président de la commission des affaires étrangères et de la Défense de la Knesset.

Tout deux refusent de céder sur leurs candidats – Tzachi Hanegbi du Likoud et Ofer Shelah de Atid Yesh – et toute communication entre les deux individus s’est dès lors interrompue.