Le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a déclaré que son organisation « peut être fière que le petit Satan et le grand Satan aient consacré leur réunion à la Maison Blanche à la question du Hezbollah ».

Nasrallah se référait à Netanyahu et au président américain Barack Obama.

Selon le journal hébreu, Ynet, Nasrallah a déclaré que si les États-Unis faisaient la cour au Hezbollah, cela signifierait que le groupe terroriste n’avait pas les bonnes positions.

« Le Hezbollah est à la pointe et a une position d’influence réelle dans la région », a-t-il ajouté.

Ses commentaires faisaient partie d’un discours prononcé pour la « Journée du Shahid », un jour commémoratif établi à la mémoire des martyres.