WASHINGTON (JTA) — Un diplomate israélien de haut rang a écrit à ses supérieurs pour les avertir qu’ils ne peuvent pas compter sur la communauté juive afin de s’opposer à l’accord sur le nucléaire iranien.

« A ce point crucial de la question iranienne, qui a été au cœur de la politique étrangère israélienne et a été présentée à de nombreuses reprises par les dirigeants israéliens comme une menace existentielle, la communauté juive de Etats-Unis n’apparaît pas comme un front uni derrière Israël et une partie importante de la communauté ne sait pas quelle position prendre », a écrit Yaron Sideman, le consul général de Philadelphie, dans un message au ministère des Affaires étrangères obtenu par Haaretz jeudi.

Sideman a cité une fédération régionale juive de PDG déclarant que la campagne contre l’accord pourrait éloigner la Maison Blanche, les Démocrates ce qui pourrait ensite limiter l’influence des organisations juives.

Le Comité des Affaires Publiques entre les Etats-Unis et Israël et au moins huit fédérations régionales s’opposent à l’accord du 14 juillet, suivant ainsi la ligne du gouvernement israélien qui considère que l’accord est dangereux pour Israël.

Pourtant, un nombre important de groupes juifs nationaux doit encore se prononcer sur l’accord,

Il y a de la pression quant au choix alors que le Congrès a encore jusqu’à la mi-septembre pour décider s’il accepte ou non l’accord.