Un centre culturel iranien vient d’annoncer le lancement d’un concours de caricatures dont le thème sera la négation de l’Holocauste.

Cette décision se veut une réponse à la publication de caricatures du prophète Mahomet.

La Maison iranienne de la bande dessinée et le complexe culturel Sarcheshmeh seront les organisateurs du concours, révèle le quotidien The Independent.

Les participants sont invités à remettre leurs planches début avril. Les trois premiers récompensés recevront 12 000, 8000 et 5000 dollars, rapporte le quotidien israélien Ynet.

Masud Shojaei-Tabatabaii, organisateur de la compétition, a déclaré que les caricatures seraient exposées au Musée d’art contemporain de la Palestine à Téhéran avant d’être présentées dans différents lieux de la capitale iranienne.

Déjà en 2006, le quotidien le plus populaire d’Iran, Hamshahiri, avait lancé une compétition semblable.

La publication du numéro réalisé par les survivants de Charlie Hebdo, avec en Une la caricature du prophète Mahomet, avait déclenché les foudres des autorités religieuses iraniennes.

L’ayatollah Naser Makarem Shirazi avait alors déclaré que cette publication était « l’équivalent d’une déclaration de guerre contre tous les musulmans ».