Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est entretenu lundi avec le nouveau dirigeant autrichien, Sebastian Kurz, et lui a rappelé les efforts de la droite autrichienne pour commémorer la Shoah et combattre l’antisémitisme.

« Le Premier ministre Netanyahu a salué Kurz pour sa victoire électorale et a dit que l’Autriche avait beaucoup fait ces dernières années pour préserver la mémoire de la Shoah et combattre l’antisémitisme », a indiqué le bureau du Premier ministre.

Le Parti du Peuple (ÖVP) de Kurz a remporté l’élection de dimanche avec 31,7 % des voix, devant le parti social démocrate (SPÖ) du chancelier Christian Kern, qui obtient 26,9 % des voix.

Sur ses talons, le Parti d’extrême-droite de la Liberté (FPÖ), fondé par des nazis et comptant des éléments xénophobes et antisémites, a remporté 26 % des voix.

Kurz doit former une coalition, et son partenaire le plus probable reste le FPÖ, après l’échec de la « grande coalition » avec le SPÖ de Kern. Les deux partis seraient déjà engagés dans les négociations, selon les médias, et le leader du FPÖ, Heinz-Christian Strache, demanderait des postes ministériels importants.

Kurz a dit à Netanyahu qu’il attendait avec impatience le renforcement des relations avec Israël. Cet objectif pourrait cependant être compliqué par la présence du FPÖ au gouvernement. Jérusalem boycottait autrefois les responsables du parti en visite à Jérusalem, et avait rappelé son ambassadeur à Vienne la dernière fois que le FPÖ était aux responsabilités.

Selon son bureau, Netanyahu a également parlé à Kurz de l’ « agression iranienne », et a invité le futur chancelier autrichien à visiter Israël, ce qu’il a dit vouloir faire bientôt.

L’AFP a contribué à cet article.