Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui est actuellement en visite en Chine, a rencontré mardi matin les dirigeants des plus grandes corporations chinoises, qui brassent chacune des dizaines de milliards de dollars.

Il a notamment rencontré les présidents de Wanda, Alibaba, Wahaha, Lenovo et Baidu.

Après cette rencontre, il a déclaré qu’une grande partie de ces corporations investissaient en Israël, et continuerait à le faire. « C’est bon pour les citoyens d’Israël et l’économie israélienne », a affirmé Netanyahu, car cela permettra de créer « des emplois, le développement des commerces et un lien vers les grands marchés chinois. »

Israël veut être le « partenaire junior » de la Chine dans la construction de son économie, a déclaré le Premier ministre à Pékin.

« Le futur appartient à présent à ces pays qui peuvent innover, qui peuvent améliorer leurs produits et leurs services au bénéfice de leurs peuples. C’est le mariage particulier que je vois entre Israël et la Chine. Je pense que la Chine a une extraordinaire capacité à assumer sa juste place, comme elle le fait, sur la scène mondiale », a-t-il déclaré.

« Tout devient high-tech », a ajouté le Premier ministre.

L'entrée de l'incubateur de start-up TheTime Startup à Tel Aviv (Crédit : Eytan Brucker/liftoff.co.il)

L’entrée de l’incubateur de start-up TheTime Startup à Tel Aviv (Crédit : Eytan Brucker/liftoff.co.il)

Rendant hommage à la scène start-up d’Israël, Netanyahu a déclaré qu’aujourd’hui, chaque aspect de l’humain était numérisé. Une fois qu’un pays comme la Chine a construit des routes, des rails, un système de tout à l’égout et d’autres « infrastructures fondamentales », le développement initial et secondaire est terminé. Le seul moyen de continuer à croître est alors d’améliorer constamment vos produis et vos services.

« Nous sommes votre partenaire junior parfait pour cela », a déclaré Netanyahu.

Il n’y a que deux grandes concentrations de start-up dans le monde, « et nous sommes l’une d’elles », a déclaré le Premier ministre aux hommes d’affaires israéliens et chinois. « Et nous sommes impatients de travailler avec vous. »

La coopération israélo-chinoise est « un mariage idéal », a-t-il poursuivi. « Je pense que la seule limite, c’est le ciel. »

Netanyahu était accompagné d’Eli Cohen, ministre de l’Economie, de Zeev Elkin, ministre de l’Environnement, et de Yaakov Litzman, le ministre de la Santé.

Le Premier ministre a ensuite assisté à un forum commercial et économique où plus de 600 hommes d’affaires israéliens et chinois étaient présents. Il a appelé les Chinois à adopter la technologie israélienne afin de continuer à élever le niveau de vie du géant asiatique.

La délégation israélienne de ce forum comptait des dizaines d’hommes d’affaires de plusieurs entreprises (dont les banques Leumi et Hapoalim) qui sont déjà présentes en Chine ou cherchent à entrer sur ce marché.