Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi que le président de l’Autorité palestinienne attisait les tensions à Jérusalem et au mont du Temple.

Netanyahu a réitéré ses commentaires furieux de dimanche soir au sujet de la lettre d’Abbas encensant Mutaz Hijazi, le suspect de la tentative d’assassinat de l’activiste du mont du Temple Rabbi Yehuda Glick, qu’Abbas a envoyé à la famille d’Hijazi. Ce dernier a été tué par la police israélienne quelques heures après l’attaque.

« Au moment où je fais tout mon possible pour calmer la situation, Abu Mazen [Abbas] ajoute de l’huile sur le feu », s’insurge Netanyahu lors d’une réunion lundi avec les membres du parti Likud.

« Il a envoyé une lettre d’encouragement et de soutien à la famille du terroriste qui a essayé d’assassiner Yehudah Glick. En faisant cela, il soutient et encourage les autres à commettre des actes odieux similaires », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre s’est aussi indigné du silence de la communauté internationale au sujet de la tentative d’assassinat sur Glick mercredi dernier.

Il a déclaré que ce genre de comportement encourageait les campagnes contre les Juifs et contribuait à la poursuite des émeutes et de la violence dans la capitale, notamment au mont du Temple.