Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a accusé dimanche le mouvement islamiste Hamas d’être responsable de l’enlèvement de trois jeunes Israéliens portés disparus depuis jeudi soir.

« Ceux qui ont enlevé nos jeunes sont des hommes du Hamas », a-t-il affirmé à l’ouverture du Conseil des ministre hebdomadaire qui se tient exceptionnellement dans les locaux du ministère de la Défense, à Tel Aviv.

L’opération militaire –qui mobilise des milliers d’hommes– se concentre sur le village de Tafuh, à l’est de Hébron, où les soldats ont perquisitionné des maisons avec des chiens policiers, selon des témoins.

Parmi les Palestiniens arrêtés, figurent en majorité des membres du Hamas, dont Hassan Youssef, un député du mouvement islamiste en Cisjordanie, mais aussi du groupe radical Jihad islamique et du Fatah, le parti nationaliste dirigé par le président Mahmoud Abbas, a-t-on appris de sources sécuritaires palestiniennes.

« Dans le cadre des efforts pour ramener les trois adolescents israéliens enlevés, près de 80 Palestiniens ont été arrêtés durant une opération militaire », a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué, ajoutant qu’elle « utilisera tous les moyens en sa possession pour résoudre cette affaire ».