Après son discours devant le Congrès, les représentants des États-Unis et à travers le monde sont devenus plus réceptifs aux craintes d’Israël sur le présumé programme d’armes nucléaires de l’Iran, a déclaré mardi le Premier ministre Benjamin Netanyahu.

S’adressant à un groupe de hauts officiers de Tsahal en Cisjordanie, le Premier ministre a réitéré sa conviction qu’un accord imminent entre l’Iran et les grandes puissances du monde, en sa forme actuelle, permettrait à Téhéran d’acquérir les armes nucléaires.

« Une semaine après mon discours au Congrès, j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de voix, surtout aux Etats-Unis et ailleurs, qui s’élèvent pour soutenir la position d’Israël », assure Netanyahu.

Certains commentateurs pensent que ce commentaire fait référence aux groupes des 47 sénateurs républicains, dont des leaders du Sénat et des candidats potentiels aux élections de 2016, qui ont écrit une lettre adressée au dirigeant iranien, le mettant en garde contre le fait que tout accord signé avec le président américain Barack Obama pourrait être révoqué après la fin de l’administration actuelle.

« L’accord en cours d’élaboration entre les grandes puissances et l’Iran ouvre une voie claire à l’Iran pour obtenir une bombe nucléaire », a déclaré Netanyahu ajoutant qu’ « un meilleur accord doit être recherché ».