Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a décidé samedi d’annuler la visite du Premier ministre ukrainien, après le vote de Kiev en faveur d’une résolution anti-implantations au Conseil de sécurité des Nations unies.

Volodymyr Groysman, qui est devenu cette année le premier Premier ministre juif d’Ukraine, devait arriver mardi en Israël pour une visite de deux jours comprenant des rencontres avec Netanyahu, le président Reuven Rivlin et d’autres importants responsables.

Le ministère des Affaires étrangères a confirmé samedi cette annulation, sans donner plus de précision.

L’Ukraine fait partie des 14 membres du Conseil de sécurité qui ont voté vendredi la résolution 2334, qui affirme que les implantations de Cisjordanie et les quartiers juifs de Jérusalem Est n’ont « pas de validité juridique et constituent une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la mise en place d’une solution à deux états et à une paix juste, durable et complète. »

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu condamne la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies sur les implantations israéliennes, le 24 décembre 2016. (Crédit : capture d'écran Deuxième chaîne)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu condamne la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies sur les implantations israéliennes, le 24 décembre 2016. (Crédit : capture d’écran Deuxième chaîne)

Les Etats-Unis se sont abstenus, ce qui a permis le vote de la résolution et déclenché la colère des responsables israéliens.

Suite au vote, Netanyahu, qui est aussi ministre des Affaires étrangères, a ordonné une série de mesures punitives contre la Nouvelle-Zélande et le Sénégal, deux des quatre pays qui ont présenté la résolution. (Israël n’a pas de relations diplomatiques avec les deux autres pays, la Malaisie et le Venezuela.)

Netanyahu a rappelé les ambassadeurs d’Israël en Nouvelle-Zélande et au Sénégal à Jérusalem pour des consultations. Il a annulé la visite prochaine en Israël du ministre sénégalais des Affaires étrangères et a ordonné au ministère des Affaires étrangères d’annuler tous les programmes d’aide au Sénégal. Il a également ordonné l’annulation des visites en Israël des ambassadeurs non résidents de Nouvelle-Zélande et du Sénégal.

Le Premier ministre a également convoqué les ambassadeurs de tous les pays qui ont voté la résolution au ministère des Affaires étrangères dimanche.

Il a de plus promis de couper les financements de différentes agences des Nations unies, précisant dans un discours samedi soir qu’il avait déjà ordonné l’arrêt du versement de 30 millions de shekels à cinq agences non citées.

La députée de l'Union sioniste Tzipi Livni pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l'heure des questions parlementaires, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La députée de l’Union sioniste Tzipi Livni pose une question au Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant l’heure des questions parlementaires, le 18 juillet 2016. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Tzipi Livni, députée de l’Union sioniste et ancienne ministre des Affaires étrangères, a déclaré qu’en suivant la logique par laquelle il annulait le voyage du Premier ministre ukrainien, Israël devrait rompre ses relations avec le Royaume-Uni, la Chine, la France et la Russie, qui ont tous voté en faveur de la résolution 2334.

« Netanyahu isole Israël à cause des implantations isolées », a-t-elle écrit sur Twitter.